Yann Lacroix
Sophrologue à Nantes En cabinet 2 rue d'Allonville et à domicile.
 

Yann Lacroix, sophrologue à Nantes

 
06 25 39 24 85
Yann Lacroix
Sophrologue à Nantes
En cabinet 2 rue d'Allonville et à domicile.

Actualités

Sophrologie : ce que dit la science de ses bienfaits potentiels

Par Sylvie Boistard le 20.09.2020 à 09h00 Lecture 2 min.

Sciences et Avenir fait le point sur le principe et les bienfaits de la sophrologie.

Cours d'initiation à la sophrologie

La sophrologie aide à mieux gérer le stress et l’anxiété.

SIMON ISABELLE/SIPA

Cet article est extrait du hors-série n°196 de Sciences et Avenir "Comment l'esprit guérit le corps".

Principe

Développée en 1960 par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo, la sophrologie (du grec sôs, "harmonie", et phren, "esprit") réunit un ensemble de techniques occidentales et orientales très larges (hypnose thérapeutique, rêve éveillé, relaxation progressive de Jacobson, yoga, zen, etc.). Elle se pratique en groupe ou individuellement. Cette méthode combine des exercices de respiration profonde et de visualisation, leur finalité étant de centrer l’attention sur le corps et de prendre conscience de son monde intérieur (sentiments, nervosité, etc.) pour amener à la détente, au lâcher-prise ainsi qu’au renforcement de l’image de soi. Ces exercices répétitifs et progressifs permettent au patient de solliciter ses propres ressources pour faire face aux différentes situations rencontrées dans la vie quotidienne.

Indications

La sophrologie aide à mieux gérer le stress et l’anxiété, notamment chez les personnes en fin de vie (1). Elle permet un réveil plus serein après une opération et réduit la fatigue liée à l’intervention. Une étude menée sur des patients en insuffisance respiratoire aiguë a montré une diminution sensible de la gêne respiratoire et de la douleur lorsqu’une séance de sophrologie était pratiquée durant les 30 premières minutes de ventilation mécanique. Les fréquences cardiaque et respiratoire étaient également ralenties ; et la pression artérielle systolique diminuée (2). Par ailleurs, la sophrologie améliore la qualité du sommeil (3), et pourrait contribuer à traiter des troubles obsessionnels ou des addictions (tabac, alcool), mais des études cliniques de grande ampleur manquent encore pour valider son efficacité dans ces domaines. De même, l’efficacité de la sophrologie diffère chez les enfants et les adolescents selon leur sexe et la nature de leur traumatisme.

Références scientifiques

1. L’accompagnement des personnes en fin de vie, Ducloux, InfoKara, 2004.

2. Impact de la sophrologie sur la tolérance des séances de ventilation non invasive chez des patients en insuffisance respiratoire aiguë, Constantin et al, Annales françaises d’anesthésie et de réanimation, 2009

3. Efficacité de la sophrologie dans le traitement de l’insomnie chronique, Stal et al, 2000.

La sophrologie, les musiciens et les acouphènes.

La sophrologie permet à la fois de travailler sur des problématiques précises (gestion du stress,troubles du sommeil, préparation à un événement...) et de développer les potentiels (créativité, concentration, confiance en soi, estime de soi...). Dans tous les cas, sa pratique apporte un apaisement du corps et de l'esprit.

- Les musiciens ont parfois des soucis concernant la mémorisation des partitions, le développement de l'imaginaire musical, la préparation d'une audition ou d'un concert, la gestion de l'anxiété et du trac. Tous ces troubles peuvent nuire à l'épanouissement dans l'apprentissage.

- Par ailleurs, les musiciens sont particulièrement exposés aux acouphènes. Ces acouphènes sont communément caractérisés par un bourdonnement dans les oreilles mais ils peuvent se présenter sous des formes différentes.

Les acouphènes peuvent être un symptôme de problèmes de vaisseaux sanguins, ils peuvent également être un signe de surdité de perception causée par la dégradation de l'oreille interne.

L'exposition constante au bruit (instruments ou percussions bruyantes) peut provoquer chez les musiciens des acouphènes et une surdité de perception. En effet même lorsqu'ils ne se produisent pas sur scène, ils sont en session de répétition, écoutent de la musique ou travaillent pour s'améliorer.

Lorsque votre vie entière tourne autour de sons forts, cela peut user votre audition de manière significative. Phil Collins, batteur et chanteur de Genesis, et Pete Townsend guitariste de The Who souffrent ou ont souffert d'acouphènes.

Bien sur, il existe des traitements pour soulager les acouphène mais les acouphènes ne peuvent pas disparaître de façon permanente par des médicaments ou une intervention chirurgicale.

La sophrologie peut permettre de gérer ses acouphènes au quotidien quand on sait qu'une des causes favorisant l'acouphène provient du stress. Plusieurs techniques de sophrologie améliorent le sommeil du patient, mettent à distance les bruits parasites et contribuent ainsi à retrouver une qualité de vie satisfaisante par une mise à distance de l'anxiété. Il est ainsi plus facile de mettre le son des acouphènes en arrière-plan, de les ignorer et de les surmonter.

Par la sophrologie, je me propose à aider les musiciens souhaitant pallier à une anxiété passagère en vue d'une préparation scénique (préparation mentale) ou encore à stimuler leur créativité (amélioration du quotidien).

Par des exercices simples de respiration et de relaxation corporelle, il sera possible d'accéder à un niveau de détente et de concentration nécessaire pour travailler sur les gestes et les capacités.

Par la sophrologie, médecine douce, je vous apprendrai à vous détourner de la perception de l'acouphène, à diminuer votre stress et votre anxiété liés aux bruits mais aussi à modifier votre perception de la douleur.

La sophrologie et la musique.

Que penser de l'association de la musique et de la sophrologie ?

De nombreuses personnes ont des difficultés à méditer et à se concentrer dans le silence. Cette attitude ne faisant pas partie de notre culture et de notre mode de vie. En ce qui me concerne, j'ai pu constater, lors de mes séances de sophrologie, que certaines personnes me demandaient de mettre un fonds sonore lors des visualisations parce que l'absence de bruit les angoissait.

Laurent Stopnick, compositeur, et Carole Serrat, sophrologue, ont effectué, il y a plusieurs années, un travail de recherche sur les sons et les timbres en étudiant l'influence des vibrations sonores sur les émotions et en particulier sur le stress. Pour eux, la musique associée à la sophrologie créatrice libère l'imaginaire en développant le cerveau droit, cerveau de l'intuition, de la créativité. Cette approche les a conduit à allier la voix et la musique à la méditation. Ainsi, une mélodie, un leitmotiv associé à une méditation guidée permet une appropriation, une mémorisation rapide de la pratique. De la sorte l'évocation d'un thème musical associé à une méditation permet de retrouver les sensations de bien-être vécues pendant la pratique. Tout comme ressortir une photo mentale d'une visualisation permet d'en retrouver les émotions. En pratique, la musique qui accompagne la voix permet de se recentrer, de procéder à une réharmonisation cellulaire, de s'accorder sur une fréquence plus juste. L'anxiété serait neutralisée, le système nerveux, digestif et respiratoire serait régulé, le sommeil serait amélioré, les problèmes d'hypertension résolus.....

Qu'est ce que la méditation ?

Pratique d'entraînement de l'esprit favorisant le bien-être mental, la méditation nous libère de nos ruminations négatives mais peut être aussi une pratique spirituelle permettant d'être en contact avec soi même et de façon ultime avec tout l'univers.

Qu'est ce que la musicothérapie.

En musicothérapie, forme de thérapie qui utilise la musique comme un moyen de soigner ou de répondre à une problématique donnée, les sons et les rythmes deviennent des instruments pour augmenter sa créativité, reprendre contact avec soi et traiter divers problèmes de santé. En effet, une musique relaxante peut atténuer la douleur et l'anxiété en faisant baisser le taux de cortisol (hormone associée au stress) et en libérant les endorphines qui ont des propriétés à la fois calmantes, analgésiques et euphorisantes.

Platon et Aristote considéraient déjà la musique comme indispensable à la bonne santé mentale. Il a été démontré que les vibrations sonores agissaient sur la croissance et la santé des cellules végétales et que certaines fréquences musicales entraient en résonance avec celles de notre système nerveux et procuraient une sensation d'apaisement, de bien être.

La sophrologie.

La sophrologie permet à la fois de travailler sur des problématiques précises (gestion du stress, troubles du sommeil, préparation à un événement …) et de développer des potentiels (créativité, concentration,confiance en soi, estime de soi...). Dans tous les cas, sa pratique apporte apaisement du corps et de l'esprit. Le sophrologue guide les personnes avec sa voix. Il les amène dans un état de relaxation entre veile et sommeil, puis il active une technique spécifique (visualisation, concentration...) en fonction de l'objectif de la séance.

Dans toute séance de sophrologie et tout au long de la séance, l'outil majeur utilisé est le terpnos logos ( la voix posée du thérapeute). Il procède d'une forme de stimulus apportée par la voix du thérapeute et permet un certain relâchement neuromusculaire et une diminution de l'activité corticale. Platon reprend le terme de « Terpnos logos »qu'il qualifie de parole douce, monotone et monocorde qui engendre « l'état de sophrosyne », état de calme, de concentration suprême de l'esprit ( qui deviendra dans la sophrologie moderne : l'état de sophronisation) L'effet d'une parole maîtrisée et experte, distillée dans le but de soigner a un effet très fort sur celle ou celui qui a pour but de guérir. En Grèce, à Epidaure,souvent considéré comme le berceau de la médecine moderne, on retrouve les vestiges de ces traitements utilisant la parole.

Toutefois, en sophrologie, les sonorités et les résonances sont déjà utilisées et Caycedo s'est inspiré du Yoga et du Bouddhisme pour développer les phonèmes (son non audible émis par la pensée).

Dans sa théorie sur les cinq systèmes , il a défini les structures anatomo-physiologiques des différentes régions du corps humain amenant ainsi à prendre conscience de celui ci. Ainsi, la relaxation dynamique du cinquième degré (l'énergie phronique) va permettre de mobiliser notre énergie à partir de l'émission de toute une succession de sons qui vont procurer des vibrations à l'intérieur de chaque système. Et comme les vibrations sonores ont des répercussions directes sur notre corps, l'utilisation des mantras, de certaines consonnes, des vibrations produites par des bols vont corriger les déséquilibres pouvant être à l'origine de problème de santé.

La musique considéré comme anxiolytique naturel est de plus en plus utilisée dans les milieux hospitaliers mais aussi dans des lieux publics tels que les centres commerciaux ou les restaurants. Elle a un effet inducteur sur le plan émotionnel mais aussi induit un état de détente, de relaxation et de pré-sommeil.

La voix du sophrologue concourt à la sérénité, à la détente et crée les conditions favorables au bien être et à la santé.

Même si en sophrologie, les sons et les résonances sont déjà utilisés, l'association de la musique et de la voix enveloppante du sophrologue pourrait contribuer à améliorer l'efficacité d'une visualisation de la même façon que la méthode de Laurent Stopnicki et Carole Serrat perfectionne la méditation. L'alliance de la voix et de la musique aiderait à se recentrer et à s'accorder sur une fréquence plus juste à la manière d'un musicien s'accordant pour pouvoir jouer avec d'autres instrumentistes.

L'idée est intéressante et à mon sens mérite réflexion.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib